Lumière sur les travailleurs de l’ombre

Faire les 100 km de Millau représente pour chaque concurrent une grande aventure, un défi que l’on se lance à soi même. Pour permettre à chacun d’entre vous de réaliser ce défi, le comité d’organisation se lance lui aussi ce défi chaque année pour vous donner satisfaction. Bien longtemps avant le jour J, les membres du comité se réunissent régulièrement pour mettre au point une organisation certes bien rodée mais qui demande toujours beaucoup de travail. Un travail de l’ombre que réalisent également le jour de l’épreuve bon nombre de bénévoles toujours fidèles au rendez vous et pour certains depuis de nombreuses années.

Ces quelques lignes habituellement consacrées à un aspect de la course, leurs sont cette année, dédiées. A ces bénévoles de toute une année pour préparer l’épreuve comme à ceux d’un seul jour car sans eux rien ne serait possible.

Des bénévoles dont le travail n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur ce qui a pour conséquence parfois de les décourager. Ces travailleurs de l’ombre qui ne sont pas souvent mis sous les lumières du podium mais qui restent derrière la scène.

Des gens sans lesquels, une organisation comme les 100 km de Millau ne pourrait avoir lieu tout comme celle de bien d’autres manifestations, petites et grandes. Un bénévolat souvent ignoré de nos responsables politiques et autres qui ne prennent pas toujours conscience de ce potentiel que représentent toutes ces personnes sans lesquelles bon nombre d’animations ne pourrait avoir lieu. De plus en plus d’ailleurs certains n’hésitent pas à jeter l’éponge et à mettre en sommeil leur association par manque de bénévoles.

Il est donc grand temps de prendre conscience de l’importance du bénévolat dans notre société si on ne veut pas voir disparaître les unes après les autres des manifestations comme les 100 km de Millau mais également bien d’autres qui ne tiennent que parce qu’un groupe de copains, d’amis, partageant une même passion s’investissent dans le bénévolat.

Il en va de même pour la bonne marche de nombreux clubs sportifs qui accueillent toutes les semaines durant une bonne partie de l’année de nombreux jeunes auxquels ils font découvrir la discipline. A force de demander aux bénévoles de faire un travail de professionnels, on risque fort de les voir disparaître et avec eux bon nombre de manifestations qui font la richesse et l’animation d’une ville.

Jacques BREFUEL
Président du S.O.M athlétisme – 100 km de Millau