Les féminines au top du top !

{youtube}5oKzXO2g7pQ|590|360{/youtube}

Si la victoire de Christophe Morgo a été saluée par une standing ovation, le public de la salle des fêtes s’est levé une deuxième fois à l’occasion de l’arrivée de la première féminine, Brigitte Bec.?Il faut dire que c’est un double exploit que venait de réaliser l’athlète d’Auxerre.

Celui de battre le record de l’épreuve détenu depuis 1987 par Monique Exbrayat en 8h27’.?Brigitte Bec venait de passer la ligne d’arrivée en 8h24’56’’.?Mais cette performance se doublait d’une autre, celle de terminer au pied du podium en se classant quatrième de l’épreuve millavoise à laquelle elle participait pour la première fois.

Pour autant ce n’est pas la première fois que Brigitte Bec termine à une aussi belle place puisqu’elle avait obtenu ce même classement à Belvès en 2008 avec un temps pratiquement identique 8h24’05’’.?Brigitte Bec a découvert les 100 km en 2003 à Chavagnes-en-Paillers.?Depuis, elle collectionne les sélections en équipe de France de 100?km et de 24h.

C’est d’ailleurs une autre spécialiste des 24h et une habituée des 100?km de Millau qui allait réaliser l’autre très belle performance de cette 38e édition.?En effet, Anne-Cécile Fontaine, cham­pionne du Monde en titre sur 24h, se classe à la 7e place en 8h44’33’’.?Un exploit tout aussi important que celui de Brigitte Bec car l’athlète de Lunel avait participé 15 jours auparavant aux 100 km de Winschoten.

Enfin le podium féminin voit monter sur la troisième marche Sylvie Fourdrinier qui se classe 24e en 9h16’33’’.?L’ancienne championne de France des vétéranes complète de belle manière un trio féminin que l’on n’avait jamais vu aussi bien classé sur Millau.

Des féminines de plus en plus nombreuses sur les 100?km de Millau puisque ce sont 186?athlètes qui ont franchi la ligne d’arrivée.?Chez les Aveyronnaises, la nouvelle sociétaire du S.O.M. Athlétisme obtient la première place avec un chrono de 10h15’ son meilleur sur Millau et la deuxième place au niveau départemental du classement général.?Chez les Millavoises, la palme de cette 38e édition revient à une habituée de l’épreuve, Patricia Gal en 11h09’.

Mais pour les féminines comme pour les hommes, tous méritent un grand coup de chapeau, celui d’être allé au bout et d’avoir réussi leur objectif de départ, passer la ligne d’arrivée des 100?km de Millau.