Toujours aussi nombreux

Les 100?km de Millau ne connaissent pas la crise.?En effet, à deux jours du départ de la 39e édition, ce sont plus de 1600?concurrents qui sont inscrits tandis que près de 400?le sont sur le marathon.?C’est donc un peloton de quelque 2000?coureurs qui s’alignera sur la ligne de départ samedi à 10h, avenue Jean-Jaurès.

Un départ qui sera précédé d’une minute de silence à la mémoire de Bernard Gaudin, vainqueur de la 10e édition des 100km de Millau, une épreuve à laquelle il était attaché et sur laquelle il était revenu en tant qu’accompagnateur.

Cette année encore, la plus célèbre des épreuves de grand fond a donc séduit un nombre toujours aussi important de concurrents venus pour tenter l’aventure d’un 100?bornes et pas n’importe lequel, celui de Millau.

Si la grande majorité des coureurs aura pour objectif principal de réussir ce défi que de terminer cette distance mythique, il y aura également les habitués et notamment ceux qui viennent pour inscrire ou reinscrire Millau à leur palmarés. Ils seront pas moins de six anciens vainqueurs au départ avec il est vrai des ambitions différentes.

Vainqueur à trois reprises, 1993,1996 et 1997, Bruno Laroche a indiqué son intention de revenir sur Millau après plusieurs années d’interruption.?Son objectif ne sera pas celui de la victoire mais de réaliser une bonne performance.

Ce sera également le cas de Christian Roigt, vainqueur en 1984 de retour sur l’épreuve millavoise lui aussi.?Le montpelliérain, Jean-François Banck sera également de la fête, lui qui a gagné en 2001. On devrait le retrouver dans le peloton de tête.

Une tête de la course qu’a longtemps mené l’année dernière Jean-Jacques Moros avant d’abandonner à l’entrée de Creissels.?Le vainqueur de 2007 était engagé sur cette 39e édition mais ne devrait pas en prendre le départ et s’aligner seulement sur le marathon pour cause de blessure.

A l’inverse Régis Lacombe a misé toute sa saison sur l’épreuve millavoise qu’il a gagné en 2006.?Troisième aveyronnais à figurer au palmarès, le coureur de Marcillac aura également à cœur de triompher une deuxième fois à Millau pour Jean-Baptiste, une jeune garçon qu’il soutient dans son combat.

Autre favori et pour cause dans les anciens vainqueurs, Christophe Morgo puisqu’il est le dernier à avoir afficher son nom sur la plus haute ligne du palmarès.?Lui que l’on surnommait amicalement « Le Poulidor » des 100?km pour ses nombresues deuxièmes places a décroché le gral lors de la dernière édition.?Un succès qui lui a redonné de l’appétit et il a également l’avantage de bien connaître l’épreuve et ses difficultés.

Si ancien vainqueur d’une édition récente donne automatiquement une casquette de favori, n’oublions pas tous les autres.?Et parmi eux Stéphane Collard, coureur de 24h où il vient de réaliser 243,061 km.?L’athlète de Saint-Romain Lachalm annonce son intention sur Runilive de bien faire sur Millau : « Je vais peut-être refaire Aulnat, histoire entre guillemets de laver l’affront vécu l’an passé. Toutefois, je privilégierai peut-être les 100 km de Millau, pour l’ambiance et la beauté des paysages et j’aimerais bien faire mieux que mes 9h45’ de 2006. Maintenant que j’ai un entraîneur, je devrais pouvoir descendre sous les 8h 30’, voir les 8 heures ». Comme les autres vainqueurs, Stéphane Collard connaît le parcours ce qui ne peut qu’être un avantage.

Cette édition 2009?s’annonce donc des plus ouvertes en ce qui concerne la victoire finale même si l’on peut considérer que chaque arrivée constitue un succès sur soi pour chaque participant.?C’est cela aussi qui fait la magie des 100?km de Millau.?Une édition 2009 dont les coureurs risquent de voir leur parcours très arrosé, seul bémol à une fête de la course à pied qui s’annonce comme chaque année colorée et conviviale.