Les excuses de Sylvie Boissy

Suite à la décision évoquée ci-dessous, nous avons reçu de la part de Sylvie Boissy, le mail suivant que nous publions.

« Je veux juste par ce mail, remettre les choses à plat concernant tout ce qui se dit sur le contrôle positif antidopage. Effectivement, j’ai eu une angine blanche la semaine précédente le 100 km, j’ai donc pris du Solupred (cortisone) afin de me soigner et surtout dégonfler mes amygdalles. Je l’ai bien sûr signalé au contrôle antidopage.

Je suis une femme de 41 ans, qui travaille (physique) et qui élève ses deux filles, et qui gère tout toute seule. Je ne suis pas une sportive professionnelle, je cours pour mon plaisir et non pas pour des couronnes corruptibles, mais pour des couronnes inaltérables.

Mon erreur est dans le fait que je ne n’ai pas pris le temps et le soin de prendre rendez-vous chez le médecin car ce produit m’avait été délivré quelques semaines auparavant pour la même maladie. Oui, je connais ces angines et me soigne par réflexe.

Je suis donc suspendue 6 mois, ma victoire de Millau 2010 est annulée, je suis considérée comme une athlète professionnelle de haut niveau et comme ayant pris de l’EPO.. Lol. Excusez moi, je préfère en sourire.

Ce qui me gêne, c’est de vous mettre dans l’embarras avec cette histoire, alors que tous les gens ont été formidables.

Je vous présente donc mes excuses, veuillez croire, en mes sentiments les meilleurs.

Sylvie Boissy »